#stringquartet #saintsaens #tchalik #sublime

Quatuor Tchalik, Saint-Saëns
Label Alkonost, 2021

Attention très beau disque !

On s’était déjà arrêté sur le dernier album des Tchalik consacré aux œuvres de Reynaldo Hahn. Cette fois, au delà de la promesse, c’est un quatuor plus mûr, plus tranché et qui assume son expressivité presque débridée dans un répertoire qui leur correspond tellement.

L’album présente les deux quatuors de Camille Saint-Saëns dont on fête cette année le centenaire de la disparition. Ces quatuors, écrits tous deux tardivement dans la vie du compositeur, n’ont quasiment rien de commun l’un avec l’autre.

Le premier, dédié au violoniste Belge Eugène Ysaÿe suit la grande tradition du quatuor romantique Allemand de Beethoven, Mendelssohn, Schumann…

Le deuxième, directement inspiré des maitres classiques du genre, semble être un hommage au père de cette formation, Josef Haydn, dans un savant équilibre entre classicisme et modernité.

Les Tchalik nous offre un quatuor magnifiquement équilibré avec des voix médianes qui jouent tout leur rôle. L’ensemble est brillant, pétillant, intense et fougueux !

On guettera avec envie l’arrivée d’un prochain opus ! à suivre…!

Salomé Feurstein

Écouter